Pourquoi Internet Explorer est si mal?

Partager:
banner_ie

C’est un fait, à peu près tous les Geeks (Nerdz, Intellos, Gars d’ordi et autres de ce monde) détestent Internet Explorer. De ce fait, votre ami Geek vous a demandé d’utiliser un autre navigateur Internet, comme il connait ça, vous n’avez jamais vraiment posé de questions, mais vous êtes vous déjà demandé pourquoi? Pourquoi Internet Explorer est si mal? Pourquoi ne pas l’utiliser? Le pire dans tout ça il est fort à parier que votre entourage ne pourrait pas vous donner de réponse, on le déteste c’est tout!

Un brin d’histoire!

Avant de détester Internet Explorer vous aussi, vous devez comprendre l’histoire depuis son origine, parce qu’au début de tout, Internet Explorer était LA référence, je peux même dire qu’il était bien!

La plupart des gens sont tellement confiants à l’idée qu’Internet Explorer est lent, plein de “bugs”, mauvais, mais ça n’a pas toujours été le cas, à l’époque le navigateur était LE navigateur, un pionnier, il est à l’origine de plusieurs innovations qui ont façonnées l’internet d’aujourd’hui!

Histoire du navigateur (Vous pouvez sauter, c’est long):

  • 1995 – Internet Explorer 1:
    Microsoft fait ces débuts dans l’univers des navigateurs, la version 1 est créé en se basant sur un autre navigateur (Spyglass). Le navigateur n’est pas intégré à Windows, il s’installe à l’aide du pack “Plus!” pour Windows 95. Il est distribué pour concurrencer les navigateurs de l’époque (NCSA Mosaic et Netscape Navigator). Cette version n’apporte rien de nouveau, on fait que poser un premier pas dans les Internets!
  • 1996 – Internet Explorer 2:
    Version fantôme du navigateur pour le commun des mortels, elle est créé pour fonctionner sur le système Windows NT 4.0 (Une version entreprise/serveur de Windows) peu de gens ont travailler avec ce navigateur. Noter par contre que le navigateur supporte le système Mac OS, le système Apple de l’époque!
  • 1996 – Internet Explorer 3:
    L’icône qu’on reconnais tous est né!
    L’interface finale du navigateur se peaufine, elle n’évoluera pas beaucoup dans les futures versions. Certains ajouts se grefferont, mais la base y est. Le navigateur est ergonomique dans son ensemble.
    De nouvelles innovations se pointent le bout du nez, Microsoft prend de l’avance. Implantation et support du CSS (langage de programmation web pour la disposition des éléments d’une page web), support des “applets” Java, support des fichiers MIDI (de la petite musique pendant que vous naviguez!! Wouhou!!) et malheureusement, les contrôles ActiveX.
  • 1997 – Internet Explorer 4:
    C’est la naissance de Trident, un moteur de rendu intégré au navigateur qui le rend super rapide comparé aux alternatives de l’époque. Internet Explorer est intégré et distribué avec Windows 98, il est autant le navigateur par défaut que le gestionnaire de fichier du système, s’occupe de l’affichage du bureau, la barre des tâches, etc…). C’est une bonne chose, le navigateur est très rapide et très efficace, se charge au démarrage de Windows comme partie intégrante du système, n’accapare pas de ressources supplémentaires. Par contre, les adorateurs de Netscape grincent des dents, il est désormais très difficile de désinstaller l’application.
    Internet Explorer innove encore par l’introduction du “Dynamic HTML” ou DHTML pour les connaisseurs. Ce langage, jumelé à Java Script, permet de changer dynamiquement le contenu d’une page web sans avoir à charger une nouvelle page.
    Le navigateur est maintenant multi-plateforme, il supporte Windows, Mac OS, Solaris et HP-UX (Les 2 derniers n’ont pas percé dans le marché domestique, il est normal que vous ne sachiez pas de quoi je parle).
  • 1999 – Internet Explorer 5.0:
    Microsoft développe le XMLHttpRequest, c’est le grand-père d’un des langage les plus puissant et utilisé de l’internet moderne. Du XMLHttpRequest, le AJAX sera développé, celui ci donnera naissance à des modules plus évolués comme le jQuery par exemple. En fait, pratiquement toutes les applications modernes sur le net découlent de cette nouvelle innovation!
    Internet Explorer a lui seul détient environ 60% de part de marché du navigateur.
  • 2000 – Internet Explorer 5.5:
    Livrée avec Windows ME (une version mal-aimée), cette version du navigateur introduit l’utilisation du cryptage SSL. C’est à partir de cette version que les problèmes de sécurité se font réellement ressentir.
  • 2001 – Internet Explorer 6:
    Livré avec Windows XP. À partir de cette version, Microsoft se sent trop en confiance, ils n’ont pas vraiment de compétiteurs viables, Netscape est aussi mauvais à l’époque qu’est Internet Explorer 6 aujourd’hui. En tête de file, Microsoft se crois maitre absolut du navigateur web, il va même jusqu’à dissoudre l’équipe de développement, IE6.0 n’a plus besoin d’être modifié, personne ne leur arrivera jamais à la cheville!
    Le navigateur recevra une petite mise à jour en 2004 avec le “Service Pack 2” de Windows XP, cette mise à jour permettra de bloquer les “popup”.
    Entre 2002 et 2005, d’autre joueurs tentent de se démarquer. Le projet Netscape est abandonné, le fondateur lance alors la fondation Mozilla qui sera le berceau du très célèbre Firefox. D’un autre côté, la compagnie Opéra développe aussi son propre navigateur, ce dernier sera destiné a une clientèle “haute gamme” avec des fonctions évoluées tout en un, par contre le logiciel sera payant, ce qui ne les aidera pas à se démarquer de la compétition puisque des alternatives gratuites sont déjà bien implantées.
    Avec de sérieux concurrents disponibles, une révolution voit le jour, les “standards”, on veut un internet pareille partout. On veut s’assurer qu’un site soit affiché de la même facon peu importe le navigateur utilisé, chose que Microsoft n’avait vraiment pas à l’esprit à l’époque! (Ils étaient seuls en haut de la montagne après tout).
  • 2005 – Internet Explorer 7:
    Livré avec Windows Vista (une autre bête noire), ce navigateur traine déjà de la patte. On essai de rattraper le tir, on essai de faire comme les autres. Opera avait des onglets, on va ajouter nous aussi des onglets. Du coté des standards, on va essayer de conformer le moteur de rendu pour HTML4 et CSS2, parce que les autres fonctionnent déjà correctement.
  • 2009 – Internet Explorer 8:
    Enfin, une version compatible avec les standards actuels, Microsoft peut souffler un peu! Ah.. non… l’Internet 2.0 a déjà commencé sa montée, on commence a parler de HTML5 et de CSS3, les autres navigateurs ont commencés à se conformer… Microsoft n’a pas le temps de reprendre son souffle qu’il est déjà critiqué. Même si cette version intègre plusieurs nouveautés, celles-ci se concentrent surtout sur les performances de l’application et non sur l’aspect de conformité. IE8 encore à ce jour est une des pire version du navigateur pour les développeurs web).
    Google surprend tout le monde avec son navigateur Chrome, aujourd’hui leader de l’indistrie.
  • 2009 – Internet Explorer 9:
    Microsoft parvient à rehausser un peu la réputation du navigateur en ce qui concerne le respect des normes HTML, XHTML et CSS, on commence réellement a voir qu’ils font des efforts. La concurrence est féroce, la critique aussi, ils se doivent d’agir. Pour la première fois depuis longtemps, les programmeurs n’ont plus besoin de contourner  (patcher) leurs code pour avoir un rendu similaire dans Internet Explorer comparativement aux autres navigateurs.
  • Les autres années…
    En 2011, Internet explorer passe à la version 10, suivi de 11 et finallement (la dernière) la version 12. Toutes les versions passée IE9 seront identiques mise a part l’intégration des nouvelles normes et des correctifs de sécurité. La version 12 est maintenant cachée dans Windows 10 et est disponible uniquement pour le support de certaines applications spécifiquement développées POUR Internet Explorer.

Avec Windows 10, on cherche a redorer l’image du navigateur web, on va retourner sur la planche à dessin et développer un tout nouveau produit, Microsoft Edge. Ce nouveau navigateur de son côté semble prometteur, mais on gardera ce contenu pour un autre article 😉

Qu’est-ce qui a mal tourné?

Les problèmes ont commencés le jour ou Internet Explorer fut greffé au sein de Windows en tant que composant essentiel. Le principe rendait très difficile la désinstallation du navigateur et l’utilisation d’une solution alternative. Les gens ont commencé à voir Microsoft comme l’empire du mal en voyant que ceux ci étaient déterminés à conserver le monopole en rendant l’utilisation des autres navigateurs plus difficile.

Ils ont arrêté d’essayer!
Avec l’apparition d’IE6 en 2001, une solution très complète pour l’époque, remplie de nouvelles fonctionnalités pour les développeurs, n’ayant pratiquement pas de compétition (ils ont 95% de marché à ce moment), ils ont tout simplement essayé d’arrêter d’innover, c’est le calme plat pendant 5 ans. Firefox en profite pour attirer les geeks par de vraies nouveautés, une partie de leur marché à déjà commencé à migrer ailleur.

Le web à son image:
Microsoft ont eu la fâcheuse impression de vouloir façonner le Web à son image. Plusieurs innovations avaient quand même beaucoup de potentiels, mais n’ont pas forcément été adoptées par la communautés. Quand les alternatives ont décidé de suivre les normes du web, les développeurs ont du s’adapter en codant les sites pour les standards ET ajouter des tonnes de correctifs parfois ultra complexes pour s’assurer que le site s’affichait à peu près correctement sur Internet Explorer.

Les correctifs pouvaient parfois demander plus de temps et de ressources que la conception même du site, on devait travailler en double, alourdir le codage (plus lent à charger) pour qu’un navigateur qui traine de la patte puisse afficher le contenu sans trop de failles.

Plantage et sécurité:
Puisque Microsoft avait décidé qu’il n’était plus nécessaire “d’essayer”, ils n’ont pas suivi la compétition. De nouvelles technologies ont vu le jour, en emmenant aussi de plus en plus de failles de sécurité, allant du petit bug au plantage majeur. Une simple boucle sans fins (un code qui tourne en boucle sans consigne d’arrêt) suffisait à faire planter Internet Explorer 6. Plus les sites se mettaient au gout du jour, plus IE plantait, il devenait de moins en moins d’utiliser ce navigateur pour aller sur Internet.

Il est trop tard!
Il aura pris 5 ans à Microsoft pour développer une version évoluée/corrigée de leur navigateur. Bien qu’il se soit modernisé avec l’ajout de fonctions déjà établies chez la concurrence, il est déjà trop tard. Les développeurs se basent déjà sur Firefox et Chrome pour le rendu des sites. Internet Explorer affiche relativement bien les anciennes technologies, mais pas plus les nouvelles, il traine encore de la patte, les développeurs sont ceux qui songent à abandonner.

Du point de vue d’un développeur:
Voici un exemple de la vie d’un développeur web. On passe des tonnes d’heures à développer un concept, créer un site web, s’assurer que ca ait un look d’enfer sur Chrome, Firefox, Opera et même Safari (pour les appareils Apple). Tous ces navigateurs respectent les normes donc tout est à peu près pareille au niveau de l’affichage.

Par souci et par respect pour les clients utilisant Internet Explorer, le développeur va tenter d’ouvrir le même site sur ce navigateur!
SURPRISEEEEEEEEEE!!!!
Prenez le site, lancez le dans votre laveuse pour un cycle heavy duty, faites le sécher dans un tapon, ramassez le tapon, placez le dans votre blender. Ramassez les petits morceaux de site, étalez les devant votre écran, vous avez le rendu qu’Internet Explorer peut donner de votre site 😉
Le développeur va passer une autre tonne d’heures pour faire des correctifs sur le site pour qu’il s’affiche au moins de manière lisible.
Par soucis du détail, parce que ce ne sont pas tous les utilisateurs qui sont a jour non plus, le développeur va maintenant essayer le site sur la version précédente d’Internet Explorer… Misère, on doit appliquer d’autres correctifs…

Vous comprendrez donc qu’avec le temps, les développeurs ont commencés à tourner les coins plus ronds, on ne cherche plus la perfection sur Internet Explorer… on veut juste que le contenu soit présentable et lisible, donc de plus en plus de sites n’apparaissent pas comme il se doit. De ce fait, tous les utilisateurs d’Internet Explorer ne voient pas le Web de la façon qu’il se doit.

Encore aujourd’hui, le développement d’Internet Explorer est beaucoup plus lent que les autres navigateurs disponibles, plusieurs failles de sécurité ne sont pas corrigées, quelques standards ne sont pas respectés. La dernière version du logiciel, IE12 est utilisé strictement pour le support de certaines applications web spécifiques (souvent vu en entreprise).

De l’espoir pour le futur:

Je crois que l’équipe de développement de Microsoft ont fini par comprendre le message, Internet Explorer fais parti du passé, vous devez l’enterrer profondément. Avec la sortie de Windows 10, il n’est plus épinglé directement à la barre des tâches, vous devez le chercher dans un menu du menu démarrer. Il est disponible mais caché!
De plus, Microsoft on concu un tout nouveau navigateur repensé de A à Z, nommé Edge pour pouvoir réutiliser sensiblement le même logo qu’avant, sans trop perturber les utilisateurs. Ce navigateur rempli de potentiel respecte pour une fois les standards définis, vous voyez l’internet comme il se doit, enfin!!

Si vous êtes tenté de vouloir essayer un nouveau navigateur, voici quelques suggestions:


Opera
 (Le choix de l’éditeur, sous toutes réserve 😉 )
Opera Neon (Le future du navigateur?)


Vivaldi
(Navigateur hautement configurable orienté développement)

Partager: